Témoignage d’un ami de Manuel

Au revoir Manuel,

Manuel tu nous manques.

Nous nous connaissions depuis plus de vingt ans, vingt-trois ans pour être précis.

Je t’ai rencontré pour la première fois au bureau de la Confrérie, nous avons appris au fil du temps à nous connaitre, à nous apprécier.

Une amitié s’est nouée.

Tu nous as permis de rencontrer nos amis américains de la Confrérie d’Indianapolis où tu comptes de nombreux amis. Nous sommes allés Marie-Christine et moi en Afrique du Sud où hélas il n’y avait plus de Confrérie.

Nous sommes allés en Ecosse à Inverness pour le Chapitre de nos amis écossais.

Nous sommes allés en Turquie à Istanbul pour mettre en place un consulat.

Grâce à toi, la Confrérie a un rayonnement international. Ton rôle comme Grand Maître des Ambassades a été déterminant.

Nous avons fait un bout de chemin ensemble, que de souvenirs…

Nous appréciions ta compagnie. Nous regretterons nos repas au coin du feu tous les quatre Claire, Marie Christine, toi et moi.

Nous espérons pouvoir continuer ton œuvre.

Manuel tu me manques, tu nous manques.

 

Joël

Vice Président de la Confrérie