Ambassades & consulats

logos amassadesinverness

 

Nos Ambassades à l’étranger

Depuis les tout débuts de notre Confrérie, des amis londoniens, invités par certains de nos membres assistaient régulièrement à nos Chapitres de Rouen. L’idée nous était donc rapidement venue de leur rendre les visites qu’ils nous faisaient à Rouen. C’est ainsi que naquit l’idée de créer une Ambassade de notre confrérie à Londres. C’était chose faite le 13 novembre 1971. Geoffroy Marriott y fut notre premier Ambassadeur. En quelques années, nos Chapitres londoniens, organisés Au Royal Garden Hôtel, étaient devenus, grâce au talent d’animateur et d’organisateur de notre ami Geoff une des soirées les plus animées de Londres.

Nous y avons tenu 18 Chapitres pendant 17 années. Hélas, Geoff nous a quitté prématurément, et nous n’avons jamais pu trouver la personne de talent capable de le remplacer. Notre Ambassade de Londres est aujourd’hui endormie. Qui saura la réveiller ?

Nicol Manson, jeune et dynamique hôtelier installé en Ecosse, fréquentait régulièrement nos Chapitres, tant à Londres qu’à Rouen. Il nous pressa d’organiser un Chapitre dans les Highlands. Le 7 mai 1977 nous installions un Consulat de la Confrérie à Inverness. Il fonctionnait un peu comme une annexe de notre Ambassade à Londres.

En 1992 l’un de nos amis nous proposa de créer de nouvelles Ambassades à l’étranger.

En octobre de cette année-là, une délégation inaugurait nos Ambassades de New-York et d’Indianapolis. Indianapolis est devenue une Ambassade très dynamique. Tout en respectant nos valeurs et notre cérémonial, cette Ambassade s’est transformée en un club privé réservé aux membres des professions médicales.

En 1977, une nouvelle Ambassade voyait le jour à Johannesburg.

En 1998, nos pas nous guidaient dans la Silicon Valley, toute proche de San Francisco, où nous avions le plaisir d’installer notre Ambassade de Northern California.

New-York, Johannesburg et San Francisco n’eurent malheureusement qu’une existence éphémère.

Le 6 octobre 2001, nous transformions notre Consulat d’Inverness en Ambassade de plein exercice. Sous la houlette de Nicol Manson celle-ci assume avec dynamisme son nouveau rôle et organise désormais un Chapitre tous les deux ans. Chaque fois, nombre de nos adhérents de Rouen manifestent leur solidarité envers nos amis écossais. C’est aussi pour les Normands, avouons le, l’occasion de découvrir les merveilles que l’Ecosse réserve à ses visiteurs.

Nous faisions la connaissance de Mauro Scarlato en 2002. Il organisait pour le compte de la municipalité Salernitaine un jumelage avec Rouen. Le 6 septembre 2003, une nouvelle antenne de notre Confrérie naissait à Salerne. C’était un Consulat. Exactement comme ce fut le cas pour l’Ecosse, une forte délégation venue de Rouen, renforcée par une délégation d’Inverness, participait à l’inauguration de notre Consulat à Salerne. Mauro nous avait préparé une visite des sites incontournables de la région (Pompéi, Herculanum, Amalfi et bien d’autres lieux encore), avec aussi la découverte de quelques unes des meilleures tables du Sud de l’Italie. Devant le dynamisme manifesté par Mauro, il était clair que ce Consulat avait vocation à devenir rapidement une Ambassade. L’affaire était réglée le 6 mai 2005.

Le 24 octobre 2008 une nouvelle Ambassade à Zeltingen – Rachtig en Allemagne voyait le jour.

Tribute to Manuel…

Sans titre

 

Dear friends,

I met Manuel more than thirty ago when I was admitted within the Confrérie and then to the Grand Conseil Magistral. At first our relations were only cordial but during a trip to the United States, I understood the true personality of Manuel.

Under a seemingly restrained appearance, I discovered a man of great empathy for his neighbour and whose extreme sensibility was only the façade of a need for recognition we all wish one day or another.

Manuel was for many years our Grand Maître of Embassies and this function allowed him to participate in the creation of our Embassies abroad. Therefore he was an essential craftman for the good health of the Embassy.

If he leaves a great void in the Confrérie, I know that one day we will meet again in the realm of the next world and we will have, thanks to him, great moments of happiness.

Thank you to his children for organizing a family gathering in his memory. It gave Manuel’s grand-children the opportunity to express themselves one by one. It was a moment of intense emotion.

Dear Manuel, at the time of parting, the Confrérie and myself don’t make you farewells but goodbye and thank you.

Christian Pellenc Grand Connétable
&
Le Grand Conseil